Etre locataire en Espagne : bon ou mauvais plan ?


Le 04 septembre 2018 à 18:21 - Actus sociétales
espagne location immobilier

Le marché locatif espagnol est en expansion depuis une quinzaine d’années.

En 2018, on compte plus du double de biens immobiliers en location par rapport à 2010. A savoir qu’en Espagne, le marché locatif ne représente que 10% du parc immobilier global, contre 40% en France. Cela s’explique par une culture de la propriété très marquée en Espagne.

Par exemple, il y très peu de HLM en Espagne, là où on en dénombre beaucoup en France.

Mais qu’en est-il des prix de location ? Ces derniers ont tendance à repartir à la hausse depuis 2016 du fait de plusieurs facteurs internes :

  • La croissance est relativement forte en Espagne (+3% en 2017). Les prévisions de croissance annoncent des taux d’augmentation similaires dans les prochaines années.
  • Les taux d’intérêts faibles et stagnant

De ce fait la demande y est forte et l’Espagne connait une forte croissance des investissements locatifs. Principal facteur, l'attractivité du pays qui attire de plus en plus de touristes chaque année.

Il est donc très rentable et peu risqué de louer un bien, c’est pourquoi de nombreux particuliers font le choix d’acquérir une propriété en Espagne pour profiter de la tendance. 

Voici les variations de prix prévues pour 2018 dans les principales villes espagnoles : Madrid (+10%), Valence (+10%), Malaga (+10%), Bilbao (+5%), Cadiz (+5%), Alicante (+5%), les Canaries (+10%) et… les Baléares (+15%), Barcelone (-10%).

Seul point noir, l’impact de la crise institutionnelle catalane sur les prix à Barcelone, mais cela ne devrait pas durer...

 

Commentaires


Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Se connecter